L’effet déplorable du fastfashion

L’environnement est un enjeu actuel très important. On parle de réduire sa consommation de plastique, d’utiliser convenablement des bacs offerts par votre municipalité, d’augmenter le nombre de véhicules électriques ou encore de réutiliser les objets. Or, le fastfashion (renouveler rapidement ses vêtements), définie comme étant une horreur environnementale ne fait pas exception.  Malgré tout, cette tendance à consommer engendre de nombreux désavantages. Deux d’entre eux me préoccupent : les conséquences néfastes sur l’environnement ainsi que l’inacceptable situation des travailleurs exploités partout dans le monde.

 

Exploitation des travailleurs

Dans la majorité des cas, les travailleurs du fast-fashion ne sont pas très bien traités. Souvent, ces derniers sont sous-payés et peuvent à peine subvenir à leurs besoins essentiels : se loger et se nourrir. Par exemple, le salaire moyen d’une personne travaillant dans une industrie de textile au Bangladesh est 0,27€/heure (soit de 0,39$). À titre comparatif, une personne œuvrant dans la même industrie pakistanaise, gagnerait 0,46€/heure (soit 0,66$). Vous comprendrez donc qu’il est extrêmement difficile de vivre avec un salaire aussi bas. De plus, ces hommes et ses femmes n’ont pas la chance d’avoir un syndicat. Alors, impossible de contester quoi que ce soit. Encore pire, dans des pays comme le Bangladesh et le Pakistan, les enfants sont utilisés comme travailleurs et sont une main-d’œuvre à moindre revenu. Travailler dans une usine ne t’assure pas une belle enfance, mais tous doivent contribuer aux revenus de la famille. C’est d’une tristesse indéfinissable.

 Impacts environnementaux

Le secteur du textile produit plus de 1,2 milliards de tonnes de GES (gaz à effet de serre). Cela ne comprend pas le transport, qui lui également, produit des GES. Pareillement, la production de textile exploite 4% de l’eau potable disponible au monde, alors que de nombreuses personnes n’ont pas accès à cette or bleu. On connait bien aujourd’hui les effets de ces GES et leur réduction est au cœur de nombreux débats.

Le Fast-fashion est un fléau. À force de renouveler ses vêtements, on maintient les ravages de cet enjeu, Avant d’acheter un t-shirt au coût de 5$ chez un commerçant de fastfashion, pensez à ces travailleurs et à l’impact sur notre environnement. Comme l’a si bien dit. Martine Valo en 2021« Vite achetée, vite jetée ». C’est là tout le drame, alors jetons cette mauvaise habitu